Publicités

Archives mensuelles : février 2016

Sushi

image

J’ai longtemps été intriguée par les Sushi…..enfin surtout par leur prix.

Pourquoi 6 petites bouchées valent autant?

Ok le poisson ce n’est pas donné.

Ok il y a un savoir faire.

Ok c’est de la cuisine du monde.

Mais entre vous et moi mes chers lecteurs, croyez moi, on nous prend pour des lapins de 3 jours!!

On n’est certes pas des « Maîtres Sushi », on n’est certes pas des Top Chef, des Master Chef ou autres distinctions télévisuelles mais on n’est pas débile pour autant.

J’ai donc bravé cette appréhension qui nous foudroie dès que l’on pense pourvoir faire nous mêmes nos Sushi… mode Warrior enclenché! Car perso j’ai horreur qu’on me vole mon argent, alors Cuisine du Monde ou pas, si t’arrive à faire des Fajitas, tu arriveras à faire des Sushi, faut pas être sorti de Sciences Po pour ça.

Donc je m’en vais acheter tout ce dont j’ai besoin, sans claquer des dents, sans mains moites et sans caca qui pointe le bout de son nez ( parfois j’ai des comparaisons des plus douteuses )…Bref!

Petite info j’ai acheté chaque ingrédient séparément et non pas de kit, c’est plus économique.

Mais en gros c’est quoi les Sushi?

Le sushi est un plat japonais composé d’un riz vinaigré appelé shari combiné avec un autre ingrédient appelé neta qui est habituellement du poisson cru ou des fruits de mer. C’est, hors du Japon, un des plats emblématiques de la cuisine japonaise, alors que sa consommation n’est qu’occasionnelle au Japon. Les types de sushis les plus répandus sont les nigirizushi, constitués d’une boule de riz formée à la main recouverte d’une tranche de poisson, les makizushi qui sont des rouleaux de nori renfermant du riz et d’autres ingrédients ou le chirashizushi composé de riz recouvert de divers accompagnements.

Je tiens aussi à préciser que c’est une première pour moi. Oui une première, tout comme la première fois sans les petites roues du vélo ou la première fois sur des rollers. Donc par conséquent ce n’est pas parfait, mes explications seront peut être sommaire ou approximatives, mais un dicton japonais dit: « En atteignant le but, on a manqué tout le reste ».

À méditer….

 

image

Sushi

Ingrédients:

-une natte à Sushi
-5 feuilles d’algue pour les makis
-500g de riz pour Sushi
-7/8 càs de vinaigre spécial Sushi ( en vente dans le commerce, rayon cuisine du monde, c’est un mélange de vinaigre de riz, de sucre et de sel )
-1 avocat
-200g de saumon fumé ou cru
-12 grandes crevettes
-580 ml d’eau

Préparation du riz

Placez votre riz dans un saladier. Ajoutez de l’eau et lavez votre riz en le remuant plusieurs fois avec vos mains. Retirez l’eau et répétez l’opération deux ou trois fois jusqu’à ce que votre eau soit claire. Versez votre riz dans une passoire et laissez-le s’égoutter pendant 30 minutes.

Ensuite versez le riz dans une casserole et ajoutez l’eau. Couvrez et portez à ébullition à feu moyen. Quand l’eau commence à bouillir, baissez sur feu doux et laissez mijoter pendant 10 minutes. Toute l’eau doit être absorbée. Attention : Pendant la cuisson du riz, évitez de soulever le couvercle car la vapeur ne doit pas s’échapper.

Une fois le temps écoulé, retirez la casserole du feu et laissez le riz reposer encore 10 minutes toujours recouvert de son couvercle.

Après avoir laissé reposer le riz, transvasez-le dans un large récipient, de préférence à fond plat et non métallique. Ensuite, à l’aide d’une spatule en bois, mélangez le riz en le soulevant de l’extérieur et en le ramenant vers l’intérieur. Évitez de remuer le riz car cela risquerait d’écraser les grains. Pendant cette opération, versez progressivement le vinaigre à sushi sur le riz.

Quand votre riz est presque froid, vous pouvez commencer la réalisation des maki sushi ou des nigiri sushi.

Maki

Déposez une feuille d’algue sur votre natte à Sushi, disposez votre riz sur l’algue en laissant un centimètre sans riz au bout de la feuille ( voir la photo ). Attention, avant de manipuler le riz, pensez à humidifier vos doigts avec le vinaigre à Sushi, cela évite au riz de coller sur les doigts.

image

Placez votre garniture sur le riz, ici de l’avocat et du saumon.

Soulevez la natte et faites un premier tout, serrez bien sur toute la longueur du rouleau, afin que le riz et la garniture soient bien tassés. Continuez à rouler jusqu’au bout de votre feuille.

Découpez vos makis à l’aide d’un couteau tranchant.

Nagiri

Prenez l’équivalent d’une cuillère à soupe de riz dans votre main puis façonnez-là jusqu’à l’obtention d’une jolie forme ovale. Faites attention de ne pas les faire trop grosses car les nigiri sushi doivent pouvoir être dégustés d’une seule bouchée.

Déposez par dessus une tranche de saumon ou une crevette décortiquée et coupée dans la longueur.

Sur internet, vous pouvez trouver beaucoup de vidéos sur la réalisation des sushi, surtout sur le roulage des maki.

 

image

 

 

Publicités

Rainbow Quiche

image

Il y a déjà quelques mois, j’avais acheté un taille légumes pour faire ma recette de Spaghetti de courgettes, vous vous en rappelez?

Après la publication de la première photo de la Rainbow Quiche ( avant cuisson ) sur Instagram, vous avez été nombreux à me demander quel était le modèle de mon découpe légumes en spaghetti. Je vous donne donc le lien de celui que j’utilise, c’est celui là, libre à vous d’en choisir un autre, il existe des modèles différents à des prix variant du simple au double.

Concernant les légumes de la Rainbow Quiche, comme son nom l’indique, il vous faudra donc des légumes de couleurs différentes.

Après un petit tour à Grand Frais, j’ai donc déniché des courgettes, des carottes mais surtout des carottes violettes !! Non ce n’est pas un OGM :-)) Elles existent bel et bien depuis longtemps.

Apparue en Europe de l’Est, la carotte violette est l’une des variétés les plus anciennes. Elle se présente dans une robe pourpre au cœur jaune orangé.

La carotte violette est la variété la plus riche en bêta-carotènes. Elle possède donc des propriétés antioxydantes supérieures. Son goût sucré et original est souvent apprécié.

Pour résumer, plus la couleur de la carotte est foncée, plus ses propriétés nutritives sont intéressantes. Il semblerait que pour bénéficier pleinement de ses vertus antioxydantes, il serait préférable de la consommer cuite ou m

ieux en jus afin de conserver sa teneur en vitamines.

Enfin, sachez qu’à l’instar des vitamines, les pesticides se concentrent principalement dans la peau. Privilégiez donc des carottes bio.

Comme quoi, certains légumes oubliés, ont plus d’un tour dans leur sac.

 

image

Rainbow Quiche

Ingrédients:

-une pâte brisée
-2 carottes oranges
-2 carottes violettes
-2 courgettes
-6 tranches de jambon cru
-3 oeufs
-200 ml de crème liquide
-mélange d’épices pour pizza
-piment d’espelette
-100g de mozzarella râpée
-sel

Préchauffez le four à 200 degrés.

Lavez les carottes oranges et violettes et grattez la peau à l’aide d’un couteau ( n’utilisez pas d’économe ). Lavez aussi les courgettes mais gardez la peau.

Faites des spaghettis de légumes à l’aide de votre petite machine et séparez les 3 légumes dans 3 assiettes différentes.

Foncez votre moule et piquez la pâte à l’aide d’une fourchette.

Disposez vos légumes en quinconce ( voir la photo plus haut). Assaisonnez avec le mélange d’épices à pizza et du piment d’espelette ( ou tous autres aromates qui relèveront le goût des légumes).

Coupez vos tranches de jambon en deux et disposez vos différents morceaux entre les légumes.

Dans un saladier, préparez votre migaine. Mélangez la crème avec les oeufs et la moitié de la mozzarella, salez légèrement. Versez cette préparation sur vos légumes.

Enfournez 40 minutes environ.

Sortez votre quiche, rajoutez l’autre moitié de la mozzarella et prolongez la cuisson de 5 minutes.

Servez chaud.

[NB: les légumes ne nécessitent pas de précuisson et petite astuce, ne faites pas trop dorer votre mozarrella à la fin de la cuisson, la couleur des légumes ressortira d’avantage.]

image

 


Brownie vegan

image

 

J’ai longtemps été intriguée par les unités de mesure des recettes américaines / anglaises.

Alors que chez nous, on pèse nos ingrédients ( farine, sucre, chocolat…. ) nos amis english utilisent une solution beaucoup plus simple, les cuillères doseuses. Du coup, ce n’est absolument pas nécessaire de peser les ingrédients, « out » la balance. Il suffit de sortir ses cuillères doseuses et remplir selon les indications de la recette.

Il existe différentes cuillères qui mesurent le volume des ingrédients, les Cups, les Tablespoons (tbsp) et les Teaspoons (tsp), sur les sites marchands, vous en trouvez plein ( Exemple ICI )

Ce sont des mesures de volume exprimées en ml par exemple 1 cup = 240 ml environ (8 fl oz). Mais selon l’ingrédient utilisé, l’équivalence en gramme change.

Par exemple une Cup de sucre glace pèsera moins qu’une Cup de pépites de chocolat.

[ Petite parenthèse: Mais c’est quoi « fl oz »???

Oz est le symbole de Once. Une Once = 28,3495231 grammes

L’once est une ancienne unité de masse, encore utilisée dans certains pays, dont la valeur est comprise entre 24 et 33 grammes. 

L’once liquide (symbole fl oz)  est une unité de volume. ]

Grosso modo, ça correspond à quoi ces cups, ces tbsp ou encore tsp?

Les Cups:

  • 1 cup = 240 ml environ
  • 1/2 cup = 120 ml environ
  • 1/3 cup = 80 ml environ
  • 1/4 cup = 60 ml environ

Les Tablespoons (tbsp) et les Teaspoons (tsp)= en gros la cuillerée à soupe et la cuillerée à café:

  • 1 tbsp = 15 ml (cuillère à soupe)
  • 1 tsp = 5 ml (cuillère à café)

Bref, vous l’aurez compris, chez nous on parle « poids » et aux USA en « volume ».

C’est bien pratique dans la cuisine de tous les jours mais loin d’être très précis donc si vous souhaitez pâtisser à la française, sortez votre balance sinon Philippe Conticini va vous taper sur les doigts.

image

Brownie vegan

Ingrédients pour le biscuits:

-1 cup d’amandes en poudre

-1 teaspoon de noix de coco en poudre

-1/4 teaspoon de levure chimique

-1/4 teaspoon de sel

-2 tablespoons de sucre de noix de coco

-1/4 cup d’huile de noix de coco

-2 tablespoons de sirop d’agave

Ingrédients pour la garniture:

-1/2 cup de lait de coco

-8 joz de chocolat noir ( j’ai mis 300g )

-1 cup de fruits rouges et fruits secs

Préparation

Préchauffez votre four à 180 °.

Dans un saladier, mélangez la poudre d’amande, la noix de coco, la levure, le sucre de coco et le sel.

Rajoutez l’huile de coco ( la chauffer 30 secondes au micro onde si trop compacte ) et le sirop d’agave. Mélangez afin d’obtenir une pâte homogène.

Déposez un cadre à pâtisserie sur une plaque allant au four ( préalablement tapissée de papier cuisson ). Si vous n’avez pas de cadre à pâtisserie, vous pouvez utiliser un moule à manquer de 20 cm de diamètre

Foncez le cadre avec la pâte.

Enfournez environ 13 minutes ( la pâte doit être légèrement dorée sur le dessus ).

Sortez du four et laisser refroidir sans démouler.

Hachez le chocolat, faites chauffer le lait de coco et versez le sur le chocolat en remuant à l’aide d’un fouet. Lorsque la préparation est bien homogène, versez la sur le brownie.

Garnissez avec les fruits rouges et les fruits secs.

Laissez refroidir, ensuite démoulez et coupez.

Bonne dégustation.

image

 

 

 


Crêpes

Sur la toile on trouve des dizaines et des dizaines de recettes de crêpes, du sans gluten, au sans lactose, au healthy et moins healthy…

Voici ma version, rien de bien révolutionnaire, car pour moi une pâte à crêpe c’est avant tout de la farine, du lait et des oeufs. Je ne vois pas l’intérêt d’enlever ou de remplacer ces ingrédients, à moins d’une intolérance ou d’une allergie, ce qui n’est pas mon cas!

Je ne mets pas de sucre dans ma pâte, c’est volontaire car chacun sera libre ensuite de la garnir à sa convenance: sucre, miel, confiture, pâte à tartiner, fruits, sirop d’érable…. Le panel des choix est très varié.

Vous pouvez aussi utiliser cette recette pour faire des crêpes salés. Si vous choisissez cette option, utilisez un lait au goût neutre.

 

image

Crêpes…

Ingrédients pâte à crêpes ( environ 15 crêpes, poêle 20 cm ):

– 250 g de farine
– 1/2 l de lait de soja vanille ( ou tout autre lait )
– 3 oeufs
– 1 c. à soupe d’huile
– 1 pincée de sel

Préparation

Mettez la farine dans une terrine. Faites un puits, et cassez-y les oeufs entiers.

Ajoutez l’huile, le sel et un peu de lait.
Battez ( avec un robot ou batteur électrique )

pour la rendre légère.

Rajoutez progressivement le lait, jusqu’à ce que la pâte devienne homogène.

Vous pouvez, à ce moment là, ajouter de l’extrait de fleur d’oranger, un peu de jus de citron, de la vanille, etc ( j’ai rajouté 1 càc d’extrait de vanille ).

Battez à nouveau.

Laissez reposer la pâte pendant 1 heure au réfrigérateur.

Versez une louche de pâte dans une poêle anti-adhésive et préalablement huilée. Laissez cuire quelques instants de chaque côté.

Garnissez votre crêpe à votre convenance.

image


%d blogueurs aiment cette page :